Comprendre la différence entre action et obligation pour bien investir en bourse

Comprendre la différence entre action et obligation pour bien investir en bourse

Pas toujours facile de savoir comment investir son argent. L’investissement dans des sociétés françaises (ou pas !) peut s’avérer très rentable. Pour ce faire, vous pouvez souscrire à des actions ou à des obligations. On fait le point ensemble et promis, rien de bien compliqué !

Une action, qu’est-ce que c’est ?

Une entreprise (cotée ou non en bourse) a perpétuellement besoin de se développer. Pour financer son développement, il faut qu’elle trouve des investisseurs. C’est là qu’une action entre en jeu.

Une action est une part de la société. Pour vendre ses parts, l’entreprise, qui a besoin de financement, émet des titres de propriété. En investissant, vous obtenez ces titres. Vous devenez alors associé de l’entreprise. Cela vous permet de participer à la vie de l’entreprise (prise de décision dans l’assemblée générale, étude de marché …) et d’être détenteur d’une partie du capital de l’entreprise.

En cas de profits, l’entreprise peut vous verser une part des bénéfices réalisés sous forme de dividende. Ce placement financier peut donc s’avérer très rentable. La société « Rallye » a par exemple obtenu un rendement de 11.15% en 2018. « Casino », quant à elle, a obtenu un rendement de 8.73%.

 

Un exemple pour être plus clair :

Une société a besoin de 100 000€ pour développer sa création. Elle décide de vendre 1000 parts à 100€. Vous décidez de devenir actionnaire en achetant 50% des parts. Vous avez donc 500 parts d’une valeur totale de 50 000€ :

La 1ere année, l’entreprise réussie à faire 10 000€ de bénéfices. Le bénéfice d’une part vaut donc 10 euros (10 000/1 000). L’entreprise, plutôt généreuse, décide de distribuer la totalité de ces bénéfices aux actionnaires :

Vous percevrez donc 5 000€ avec une rentabilité de 10%
Dividendes = 500 (nombre de parts) x 10 (prix de la part) = 5 000€
Rentabilité = (5 000 (montant des dividendes) / 50 000 (valeur du capital)) x100 = 10%

La 2eme année, l’entreprise réussie à faire 15 000€ de bénéfices. Le bénéfice d’une part vaut cette fois-ci 15 euros (15 000/1 000). Elle décide encore une fois de distribuer la totalité de ces bénéfices aux actionnaires (vraiment généreuse cette entreprise !) :

Vous percevrez 7 500€ avec une rentabilité de 15€
Dividendes = 500 (nombre de parts) x 15 (prix de la part) = 7 500
Rentabilité : (7 500 (montant des dividendes) / 50 000 (valeur du capital)) x100 = 15%

 

Comme vous pouvez le constater grâce à cet exemple, plus vous aurez des actions dans l’entreprise et plus la part de capital sera importante.

De plus, le taux du dividende varie selon la stratégie choisie par les dirigeants et selon les profits générés par la société.

Attention toutefois, car si l’entreprise fait faillite ou décide de ne pas reverser ses gains (pour effectuer des provisions par exemple), vous n’aurez pas de dividendes.

Les profits peuvent également être très attrayants lors d’une cession. En effet, vous pouvez très bien décider de vendre vos actions. Bien entendu, il faudra vendre au moment où l’action aura pris de la valeur. Dans ce cas-là, vous bénéficierez d’une plus-value de cession.

Les dividendes vont être un signe de bonne santé de la société, mais le réel intérêt dans une action, est de pouvoir réaliser une plus-value lors de la cession. Pour information, les actions côtés s’échangent sur les marchés boursiers (CAC 40 pour la France, S&P 500, Dow Jones …) entre investisseurs.

Une obligation, qu’est-ce que c’est ?

Une obligation est différente d’une action. Elle fonctionne comme un prêt bancaire. Vous prêtez de l’argent à une société qui a besoin d’investir ou d’éponger une dette. En contrepartie, la société vous donne des titres de créance. Ils vous permettront de recevoir des intérêts via des coupons.

 

Un exemple pour être plus clair :

Une société a besoin d’un financement d’une valeur de 100 000€. Elle émet donc 100 obligations à 1 000€, qui auront une durée de vie de 5 ans avec un taux de 4%. Vous décidez d’acheter 1 titre de créance d’une valeur de 1 000€

Tous les ans, vous percevrez : 40€ de coupons (d’intérêts) 
1 000 (montant obligations) x 4% = 40€.
Sur 5 ans, vous obtiendrez donc 200€ de coupons.

 

Les coupons peuvent être perçus annuellement ou mensuellement. La valeur nominale, c’est-à-dire la somme que vous avez prêtez, vous sera rendu au terme de l’emprunt.

Vous l’aurez compris, une obligation est moins risquée qu’une action, car la société qui emprunte s’engage à vous rembourser la valeur nominale. Vous avez donc l’assurance de revoir votre argent, à moins qu’il y ait faillite, ce qui est peu probable.

Comment détenir des actions et des obligations ?

Vous pouvez détenir des actions ou des obligations en direct. Pour cela, il vous suffira d’ouvrir un compte-titres ou un Plan d’Epargne en Actions (PEA).

Si vous souhaitez plutôt les loger dans une assurance-vie ou dans un contrat de capitalisation, c’est parfaitement possible. Il faudra alors le faire par le biais d’un Fonds Commun de Placement (FCP) de type obligataires ou actions. Ce procédé est également possible pour un compte-titres. 

Détenir à la fois des actions et des obligations est une stratégie intéressante. En effet, l’obligation vous apportera une sécurité ainsi qu’un revenu fixe. L’action, quant à elle, vous apportera des performances bien plus attrayantes (malgré un risque plus élevé).

 

Si vous souhaitez détenir des actions et/ou des obligations, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous. Le Conseiller en Gestion de Patrimoine le plus proche de chez vous vous recontactera afin de vous rencontrer !

 

Bon à savoir :

– Vous pouvez également acheter des actions ou obligations à un Etat, une collectivité publique ….

– Aux Etats-Unis, les versements des dividendes (pour les actions, si vous avez bien compris 😉) se font plutôt trimestriellement alors qu’en France, ils sont versés généralement une fois par an.

 

Pour aller plus loin :

Compte-titres : investir en bourse même sans connaissance, c’est possible !
Comment diversifier votre portefeuille ?
– Comment diversifier votre portefeuille sectoriellement ?
– 
Comment diversifier votre portefeuille géographiquement ?

 

Nous contacter
Besoin d'un conseil avisé ?

Besoin d'un conseil avisé ?

Contactez-nous et bénéficiez de l'expertise de nos conseillers. Prendre rendez-vous ?
Nos experts sont présents sur toute la France.
Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte. (contact)

Nous avons bien reçu votre demande de conseil.
Nous vous recontacterons sous 2 jours pour échanger avec vous sur vos besoins.

CONTINUER SUR LE SITE

Besoin d’un conseil avisé ?

Laissez-nous vos coordonnées
et bénéficiez de l'expertise de nos conseillers.
Prendre rendez-vous ?
Nos experts sont présents sur toute la France et au Luxembourg.

Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte.

Nous avons bien reçu votre demande de conseil.
Nous vous recontacterons sous 2 jours pour échanger avec vous sur vos besoins.

CONTINUER SUR LE SITE

Télécharger l'étude en complétant le formulaire

Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte.

Vous allez recevoir par e-mail le lien vous permettant de télécharger notre étude.

Nous vous remercions de votre confiance.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter 2 PopUp (form 4 intégré)
Envoi
Déjà abonné ? Cliquez-ici.