Assurance-vie : le pouvoir de la clause bénéficiaire !

Assurance-vie, le pouvoir de la clause bénéficiaire !

Comme de nombreux Français, vous avez peut-être déjà souscrit un contrat d’assurance-vie ou du moins vous y songez. C’est une bonne chose, car ce contrat offre bien des avantages, notamment grâce à la clause bénéficiaire.

Les avantages qu’une clause bénéficiaire peut offrir

La clause bénéficiaire est extrêmement importante dans la construction de votre patrimoine, car elle peut changer énormément de choses, tant au niveau protection qu’au niveau fiscal, et ce, lors de la transmission de votre patrimoine au moment de votre décès.

En outre, voici quelques avantages qu’elle peut vous apporter :

| Pour éviter les droits de succession

Comme vous le savez, en France, les droits de succession sont vraiment très lourds. En effet, ils peuvent atteindre jusqu’à 60 % dans certains cas, comme pour le concubin par exemple.

→ Comment calculer le montant des droits de succession ?

Et l’un des gros avantages du contrat d’assurance-vie, c’est qu’il est hors succession.

Ainsi, vous pouvez transmettre jusqu’à 152 500 € par bénéficiaire en cas de souscription avant 70 ans. Ces 152 500 € seront totalement exonérés d’impôt. En cas de souscription après 70 ans, c’est bien moins alléchant, car le montant total exonéré n’est que de 30 500 €.

À savoir

L’exonération est par contre totale pour votre conjoint marié ou pacsé !

| Afin de choisir vos bénéficiaires

Un certain nombre de Français sont persuadés que les bénéficiaires d’un contrat d’assurance-vie sont forcément les héritiers. C’est totalement faux ! Grâce à la clause bénéficiaire, vous pouvez choisir qui vous souhaitez, à partir du moment où c’est une personne physique ou morale (amis, oncles, cousins, associations …). Et cerise sur le gâteau, le nombre de bénéficiaires est illimité ! Donc si vous souhaitez mettre vos 10 meilleurs amis en tant que bénéficiaires, aucun problème 😊 ! Par contre, et nous pensons qu’il est important de le dire ici, il est impossible de désigner des animaux. C’est totalement interdit en France.

| À savoir

Attention, il est toutefois impossible de léser vos enfants, même avec un contrat d’assurance-vie. En effet, la loi impose qu’une partie du patrimoine soit obligatoirement réservée aux « héritiers réservataires », c’est-à-dire aux enfants, mais aussi aux petits-enfants (par représentation) et au conjoint.

→ Sans testament, quel est l’ordre des héritiers ?

| Afin de répartir votre capital comme bon vous semble

Vous savez maintenant qu’il est possible de désigner n’importe quel bénéficiaire dans votre contrat. Bonne nouvelle, vous pouvez également répartir votre capital comme bon vous semble. Ainsi, si vous souhaitez donner 50 % à votre conjoint, 40 % à vos enfants et 10 % à votre cousin germain, c’est parfaitement réalisable !

| Pour protéger votre conjoint

En matière d’héritage, les partenaires de vie ne sont pas tous aussi bien protégés. En effet, un concubin est totalement invisible pour la loi lors d’une succession et doit donc payer 60 % de droits de mutation. C’est très injuste lorsque l’on vit avec une personne depuis de nombreuses années et que l’on a construit des choses ensemble (famille, patrimoine, entreprise …). Malgré cette forte injustice, une bonne partie des couples ne sont pourtant pas mariés.

L’assurance-vie permet de protéger votre conjoint, car vous pouvez le désigner comme bénéficiaire de votre contrat. Toutefois, une chose est importante à savoir. Dans un contrat d’assurance-vie, la clause bénéficiaire standard se note ainsi : « mon conjoint, à défaut mes enfants nés ou à naître …). Ici, la clause protège le conjoint. Mais pas n’importe lequel. En effet, elle ne stipule que le conjoint marié. Si vous êtes pacsé ou en concubinage, cette clause ne fonctionnera malheureusement pas pour vous (à part chez certaines compagnies d’assurance qui stipulent le partenaire de PACS).

Il est donc impératif d’indiquer le nom de votre compagnon à la place du mot « conjoint ». Et ce n’est pas tout, pensez aussi à ajouter sa date et son lieu de naissance.

Important

Si votre situation matrimoniale subit des changements, il faudra impérativement faire un point sur votre clause bénéficiaire. En effet, ce serait bien dommage de laisser le nom de votre ex-compagnon/compagne, alors que vous venez de refaire votre vie !

→ Le mariage, mieux que le PACS !

| Pour protéger vos enfants

Le contrat d’assurance-vie peut également être idéal pour protéger vos enfants, ou plutôt pour les avantager lors de la transmission de votre patrimoine. En effet, si vous et votre conjoint avez déjà un patrimoine assez conséquent, il peut être plus judicieux de désigner simplement vos enfants. Dans ce cas-là, il faudra juste noter « vos enfants nés ou à naitre … ».

 

Si vous souhaitez souscrire un contrat d’assurance-vie et que vous avez besoin de conseil quant à la clause bénéficiaire, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous ! Le Conseiller en Gestion de Patrimoine le plus proche de chez vous, vous recontactera dans les plus brefs délais.

Nous contacter
Besoin d'un conseil avisé ?

Besoin d'un conseil avisé ?

Contactez-nous et bénéficiez de l'expertise de nos conseillers. Prendre rendez-vous ?
Nos experts sont présents sur toute la France.
Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte. (contact)

Nous avons bien reçu votre demande de conseil.
Nous vous recontacterons sous 2 jours pour échanger avec vous sur vos besoins.

CONTINUER SUR LE SITE

Besoin d’un conseil avisé ?

Laissez-nous vos coordonnées
et bénéficiez de l'expertise de nos conseillers.
Prendre rendez-vous ?
Nos experts sont présents sur toute la France et au Luxembourg.

Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte.

Nous avons bien reçu votre demande de conseil.
Nous vous recontacterons sous 2 jours pour échanger avec vous sur vos besoins.

CONTINUER SUR LE SITE

Télécharger l'étude en complétant le formulaire

Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte.

Vous allez recevoir par e-mail le lien vous permettant de télécharger notre étude.

Nous vous remercions de votre confiance.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter 2 PopUp (form 4 intégré)
Envoi
Déjà abonné ? Cliquez-ici.