Ce que vous gagnez à être accompagné par un Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP)

Ce que vous gagnez à être accompagné par un Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP)

En tant que Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP), nous pouvons accompagner tout type d’investisseur, et ce, peu importe le poids du portefeuille. Si vous souhaitez investir votre argent afin de développer votre patrimoine au mieux, il est essentiel d’être accompagné par un CGP.

Encore aujourd’hui, beaucoup de personnes pensent que pour faire appel à nous, il faut faire partie d’une certaine élite sociale. Alors forcément, la majorité des investisseurs préfère se débrouiller seule plutôt que d’être accompagnée. C’est bien dommage. Hé oui, en tant qu’investisseur peu expérimenté, vous allez vous intéresser à différents points comme le rendement, les frais, l’emplacement s’il s’agit d’un placement immobilier … Et c’est une bonne chose. Mais en tant que Conseiller en Gestion de Patrimoine, notre approche sera bien différente de la vôtre. En effet, nous allons également tenir compte de votre situation matrimoniale, de votre fiscalité, de votre aversion aux risques et de vos objectifs. Toute cette stratégie va nous permettre de savoir précisément ce qui sera le mieux pour vous. 

Si vous faites partie des sceptiques, nous nous sommes dit qu’une petite étude de cas pourrait vous faire changer d’avis 😊.

Rien ne vaut mieux qu’une étude de cas

Partons d’un cas relativement simple, mais qui est très parlant.
Amandine et Hugo ont 40 ans et sont pacsés. Ils exercent tous les deux une profession libérale. Leurs deux enfants sont âgés de 12 ans et de 5 ans. Ils sont propriétaires de leur résidence principale estimée à 400 000 € et doivent rembourser leur crédit immobilier pendant encore 10 ans à hauteur de 1 800 €/mois. Le revenu net fiscal du couple est de 95 000 €. Le foyer fiscal comprenant 3 parts, nous en déduisons donc que leur Tranche Marginale d’Imposition (TMI) est de 30 %. Ils payent environ 7 500 €/an d’imposition sur le revenu. A ce jour, ils disposent d’une épargne de 150 000 € sur différents livrets.

Leur objectif principal est de préparer leur retraite. Pour cela, ils envisagent de réaliser un investissement immobilier à crédit.  

La 1ère étape de notre travail consiste à analyser leur situation, notamment :

  • La protection du couple en cas de décès : que se passe-t-il en cas de décès pour le partenaire ? Pour les enfants ?
  • L’analyse de l’endettement ; sont-ils aujourd’hui en capacité de s’endetter ?
  • La capacité d’épargne : ont-ils la possibilité de réaliser des placements financiers ?

Une fois l’analyse de la situation effectuée, nous pouvons leur proposer différentes stratégies.

1 – Une protection pour le partenaire de PACS en premier lieu

Le couple est pacsé et non marié. Et en cas de succession, le partenaire de pacs n’est malheureusement pas un héritier par défaut. Nous allons donc notifier au couple qu’il serait judicieux en premier lieu de rédiger un testament chez le notaire. Grâce à cela, ils se protègeront mutuellement et pourront commencer à investir ensemble. Nous évoquerons également les atouts qu’un mariage pourrait leur apporter en cas de décès. En effet, grâce au mariage, l’époux survivant peut bénéficier de la pension de réversion. Ce n’est malheureusement pas le cas avec un simple PACS. 

→ Le mariage, mieux que le PACS ?

2 – L’endettement du couple

Aujourd’hui, les établissements de crédits sous les recommandations de la Banque de France estiment que la capacité d’endettement maximale correspond à 35 % du revenu du foyer, soit 33 250 € par an pour Amandine et Hugo.

Le crédit sur la résidence principale bloque déjà une partie de leur capacité d’épargne (21 600 € par an). Il reste toutefois 11 650 €, soit un potentiel pour obtenir un crédit de 200 000 € sur 20 ans. Pour information, ce calcul ne tient pas compte des loyers inhérents à leur acquisition.

Leur projet immobilier est donc tout à fait réalisable. Nous leur recommandons toutefois de financer ce projet à 100 % par emprunt. En effet, cela leur permettra de profiter au maximum de l’effet de levier du crédit.

Afin de les accompagner au maximum dans ce projet immobilier, nous les conseillerons également sur la manière de louer le bien (location nue, meublée …). Sachez par contre que le choix le plus judicieux dépendra du marché locatif de la ville où ils réaliseront leur future acquisition. Hé oui, l’essentiel dans ce projet est de louer un bien pour obtenir de la rentabilité !

Compte tenu de leur TMI, notre choix se portera sur une location meublée au régime réel. Cela permettra d’éviter une imposition à hauteur de 47,2 % (TMI + prélèvements sociaux) sur des revenus fonciers, ce qui est le cas avec une location nue.

L’analyse de leur endettement nous permet donc de valider leur projet d’acquisition tout en apportant des conseils pour optimiser celui-ci.

3 – La capacité d’épargne

Après différents échanges sur leur façon de vivre et leur besoin, le couple nous indique qu’il arrive à économiser environ 20 000 € par an depuis plusieurs années. Nous attirons toutefois leur attention sur le fait que l’investissement immobilier va probablement impliquer pour eux un effort d’épargne malgré les futurs loyers.  

Nous décidons donc ensemble de ne placer que 15 000 € par an dans un premier temps, soit 1 250 € par mois. Le fait d’avoir défini cette capacité d’épargne va nous permettre de mettre en place une stratégie de placement sur la durée. Et plus on investit sur la durée, plus le risque se dilue dans le temps.

Après avoir déterminé le profil de risque du couple, nous leur conseillons d’opter pour deux enveloppes de placements. Pour information, le choix de ces enveloppes se fait en fonction :

  • De la fiscalité du couple,
  • Des possibilités des supports de placement,
  • De la disponibilité des fonds,
  • Des frais sur les contrats

4 – L’ouverture de PER pour leur retraite

Nous leur proposerons d’ouvrir chacun un Plan Epargne Retraite (PER) en y versant 300 € par mois. Les versements effectués sur ces plans permettront d’obtenir une réduction fiscale, tout en étant capitalisé jusqu’à leur retraite.

Nous leur signalerons tout de même que les fonds sont bloqués jusqu’à la retraite et qu’ils seront fiscalisés en fonction de leur TMI lorsqu’ils souhaiteront les récupérer.

Malgré ces inconvénients majeurs, il s’agit tout de même d’un placement adapté à leur situation. En effet, si le couple décide d’y verser 600 € par mois, la réduction fiscale sera de 2 160 € par an, soit un effet réel de 5 040 € par an. Au bout de 25 ans, avec un rendement annuel moyen de 3 %, le couple disposera d’un capital d’environ 265 000 € (pour 180 000 € de versements) et aura bénéficié de 54 000 € de réduction d’impôt sur la même durée.  

5 – Une épargne de précaution disponible de suite

Afin de pouvoir palier les éventuels soucis du quotidien (panne de voiture, achat d’un nouvel ordinateur …), nous leur proposerons de laisser un minimum d’argent sur leur livret d’épargne (livret A, LDDS …). A défaut de rendements attractifs, les livrets ont toutefois l’avantage de laisser une disponibilité instantanée à l’épargne existante. Nous conseillerons au couple de conserver environ 20 000 € sur leurs livrets.

6 – La souscription d’un contrat d’assurance-vie

En parallèle, il serait judicieux d’ouvrir deux contrats d’assurance-vie multi-supports afin d’y déposer leur épargne restante.

En effet, le placement des 130 000 € restant permettra :

  • Une meilleure rémunération de cette épargne (sur la durée et en fonction du profil de risque défini),
  • Une protection accrue du partenaire de Pacs en cas de décès grâce aux clauses bénéficiaires qui sont totalement libres,
  • Une fiscalité avantageuse en cas de rachat, tout en conservant la liquidité de leur épargne. Les fonds sur un contrat d’assurance-vie sont généralement disponibles en 2-3 semaines (le maximum étant de 2 mois). Cela dépend du support sur lequel les fonds sont investis.

En mettant en place un versement mensuel de 200 € sur chacun de leur contrat, ils pourront obtenir une épargne de 450 000 € au bout de 25 ans !

→ Assurance-vie : le pouvoir de la clause bénéficiaire !

Pour rappel, le contrat d’assurance-vie est transmis hors succession. Par ailleurs, en cas de versements effectués avant 70 ans et en cas de décès, chacun des bénéficiaires peut profiter d’un abattement allant jusqu’à 152 500 €. C’est donc idéal pour protéger également leurs enfants.   

Nous leur conseillerons donc également d’ouvrir un contrat d’assurance-vie à chacun de leur enfant, avec la mise en place de versements de 125 € par mois. Ainsi, les enfants disposeront d’un capital de 17 500 € sur 10 ans (toujours avec une rémunération de 3 %). Ils pourront profiter de cet argent dès leur majorité. Toutefois, s’il le souhaite, le couple pourra mettre en place un pacte adjoint, afin de retarder la disponibilité des fonds pour leurs enfants. L’argent ne sera dans ce cas-là disponible que lorsque les enfants auront 25 ans.

Bilan

Nos conseils vont permettre au couple de répondre à leur objectif principal mais aussi d’optimiser leur situation dès à présent. Voici les bienfaits que les différentes solutions vont apporter au couple :

  • L’obtention de revenus complémentaires à leur retraite avec une fiscalité intéressante grâce à l’investissement immobilier et aux contrats d’assurance-vie,
  • La protection des partenaires de Pacs, grâce au testament et aux contrats d’assurance-vie,
  • La valorisation de leur épargne sur la durée, grâce aux PER et aux contrats d’assurance-vie,
  • Et enfin l’optimisation de leur fiscalité grâce aux PER.

Le suivi sur la durée de nos clients nous permettra de nous adapter aux changements de situations (conseils sur les placements lors des fluctuations de marchés, changements au sein du foyer lorsque les enfants ne seront plus à charge…). Il sera par exemple intéressant d’anticiper la succession à l’avenir.

C’est par l’accompagnement tout au long de la vie qu’un Conseiller en Gestion de Patrimoine apporte une réelle plus-value.

Nous espérons que cette étude de cas vous a confirmé l’intérêt d’être accompagné par un CGP. N’hésitez pas à prendre contact avec nous grâce au formulaire ci-dessous… L’un de nos Conseillers en Gestion de Patrimoine se fera un plaisir de vous recontacter dans les plus brefs délais !

Nous contacter
Besoin d'un conseil avisé ?

Besoin d'un conseil avisé ?

Contactez-nous et bénéficiez de l'expertise de nos conseillers. Prendre rendez-vous ?
Nos experts sont présents sur toute la France.
Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte. (contact)

Nous avons bien reçu votre demande de conseil.
Nous vous recontacterons sous 2 jours pour échanger avec vous sur vos besoins.

CONTINUER SUR LE SITE

Besoin d’un conseil avisé ?

Laissez-nous vos coordonnées
et bénéficiez de l'expertise de nos conseillers.
Prendre rendez-vous ?
Nos experts sont présents sur toute la France et au Luxembourg.

Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte.

Nous avons bien reçu votre demande de conseil.
Nous vous recontacterons sous 2 jours pour échanger avec vous sur vos besoins.

CONTINUER SUR LE SITE

Télécharger l'étude en complétant le formulaire

Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte.

Vous allez recevoir par e-mail le lien vous permettant de télécharger notre étude.

Nous vous remercions de votre confiance.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter 2 PopUp (form 4 intégré)
Envoi
Déjà abonné ? Cliquez-ici.