Quelle stratégie patrimoniale à 30 ans ?

Quelle stratégie patrimoniale à 30 ans ?

On n’investit pas de la même manière quand on a 30 ans ou 50 ans. En effet, les besoins sont souvent différents, et la durée d’investissement est bien plus longue lorsque l’on est plus jeune. A 30 ans, se constituer un patrimoine est un objectif tout à fait légitime. C’est une bonne chose, car à cet âge, vous pouvez parfaitement investir sur du très long terme. De plus, cela vous permettra de prendre un peu plus de risques, en fonction de votre profil investisseur bien sûr ! Hé oui, avant toute chose, il est important qu’en tant qu’investisseur, vous dormiez chaque nuit sur vos deux oreilles 😊 !

L’investisseur de 30 ans a de multiples projets en tête !

A 30 ans, vous avez certainement pleins de projets en tête : acheter une résidence principale, préparer votre retraite, épargner pour les études de vos enfants… Avoir des objectifs est une très bonne chose, mais il faut aussi pouvoir vivre et non survivre ! Car à 30 ans, on a l’envie ET le besoin de partir en vacances, de gâter ses enfants (et de se gâter soi-même bien évidemment), d’avoir un logement joliment décoré …. Additionnés, ces multiples projets coûtent de l’argent, même beaucoup d’argent !! Alors, il est important de trouver les solutions d’investissement idéales pour réussir à préparer efficacement vos objectifs d’épargne tout en profitant sereinement de la vie !

Sur quels projets devriez-vous vous attarder en premier lieu ?

1 – Constituez-vous une épargne de précaution

Avant de commencer à investir, pensez d’abord à vous préparer une épargne de précaution. Celle-ci vous permettra de pouvoir faire face aux imprévus que la vie peut vous réserver (panne de véhicule, de chaudière, …). Il n’y a pas de budget prédéfini pour une épargne de précaution. Néanmoins, si vous souhaitez être tranquille un petit moment, essayez de mettre de côté l’équivalent de 2 à 3 salaires.

Cette épargne de précaution n’est absolument pas faite pour vous faire gagner de l’argent. Par contre, il faut impérativement qu’elle soit disponible à tout moment. L’idéal est donc de détenir un livret A ou n’importe quel livret d’épargne (LDDS, LEP…).

2 – Achetez votre résidence principale

En fonction de là où vous habitez, essayez de devenir propriétaire de votre résidence principale. En effet, être propriétaire de votre logement est un véritable tremplin, car une fois à la retraite, vous n’aurez plus de loyers à sortir chaque mois. C’est loin d’être négligeable, surtout quand on sait que le revenu d’un retraité baisse considérablement. Et aujourd’hui, on peut facilement se demander si nous aurons encore le droit à la retraite d’ici quelques années…

3 – Investissez dans l’immobilier locatif

Si vous habitez une grande ville et que l’achat de votre logement principal n’est clairement pas envisageable, il peut être intéressant de se tourner vers la pierre-papier. La pierre-papier désigne les placements financiers qui ont pour support l’immobilier. C’est le cas pour les SCPI, les SCI et les OPCI. C’est une solution d’investissement accessible à tous (certains OPCI, SCPI et SCI sont accessibles pour seulement quelques centaines d’euros). De plus, ils sont finançables à crédit. Le gros atout de la pierre-papier est que vous n’avez rien à gérer, c’est la société de gestion qui s’occupe de tout pour vous (choix des locataires, choix des immeubles, paperasse…) en contrepartie de frais de gestion. Le rendement net annuel d’un support pierre-papier peut atteindre plus de 5 %* ! Et n’oublions pas que les risques sont mutualisés !

Si vous préférez (ou si vos finances vous le permettent), vous pouvez également investir dans l’immobilier locatif en direct, sans passer par la pierre-papier. Cela demande plus de travail, mais vous aurez un joli complément de revenus une fois le crédit immobilier totalement payé. Une chose importante à savoir, c’est que si vous payez des impôts, différents dispositifs fiscaux existent pour faciliter l’investissement immobilier (Loi Pinel, Loi Denormandie, LMNP, déficit foncier…).
Attention toutefois à bien choisir l’emplacement du bien immobilier. En effet, différents facteurs sont à prendre en compte (prix du foncier, dynamisme de la ville, prix au m² …).

 Je souhaite investir dans la pierre, quels sont mes choix ?

4 – Commencez à épargner petit à petit pour les études de vos enfants et pour votre future retraite

Vous vous êtes constitué une épargne de précaution ? Super, enfin une bonne chose de faite ! Profitez-en maintenant pour épargner chaque mois. Le minimum étant de réussir à épargner 10 % de votre salaire chaque mois.

Si cela fait quelques années que vous travaillez dans la même boite, pourquoi ne pas en profiter pour demander une augmentation (minimum 10 % 😉) à votre patron. Cela vous permettra de ne pas changer votre train de vie. Car penser à son avenir c’est bien, mais certainement pas au détriment du présent !

Un petit calcul intéressant : imaginons que vous gagnez 1 500 € par mois. Vous décidez donc de mettre 150 € de côté chaque mois. En 20 ans, avec un rendement net annuel de 3 %, vous arriveriez à économiser quasiment 50 000 € (le fameux pouvoir des intérêts composés !). En 30 ans, c’est plus de 87 000 € d’économisé. Incroyable non ?

On peut même faire mieux avec un rendement net annuel de 5 %. En 20 ans, l’épargne passe de 50 000 € à plus de 61 000 €. En 30 ans, on passe de 87 000 € à quasiment 125 000 € !

Vous ne me croyez pas ? Essayez notre simulateur d’épargne sur notre catalogue web de placements financiers et immobiliers.

Imaginez maintenant avec un rendement net annuel de 8 % !!!

Les différents supports d’investissement qui vous permettront d’épargner le plus efficacement possible

C’est bien joli de parler projet d’investissement et chiffre. Mais encore faut-il trouver les supports d’investissements les plus intéressants pour faire fructifier votre épargne. Et une chose que nous pouvons vous dire, c’est qu’il en existe plusieurs. Faisons le point ensemble.

L’assurance-vie

L’assurance-vie est un support d’investissement aux multiples facettes. On dit de lui que c’est le couteau suisse de l’épargne. En effet, il permet de sécuriser votre épargne grâce aux fonds euros, de la dynamiser grâce aux unités de compte et de pouvoir bénéficier d’avantages fiscaux intéressants. De plus, le contrat d’assurance-vie est transmis hors succession. Si vous avez des enfants, il est donc plus qu’intéressant de souscrire dès maintenant à ce type de support. 

Si vous souhaitez investir dans la pierre-papier (SCPI, OPCI et SCI), vous pouvez parfaitement le faire par le biais d’un contrat d’assurance-vie. Il permet également d’investir sur des OPCVM, des produits structurés, des ETF… En gros, il est extrêmement facile de diversifier votre épargne avec un contrat d’assurance-vie.  

Le Plan Epargne Retraite (PER)

Le nouveau Plan Epargne Retraite (PER) fait beaucoup parler de lui depuis sa création en 2019. En effet, comme le contrat d’assurance-vie, il offre de nombreux avantages. Dédié à la retraite, le PER est bloqué jusqu’à la fin de votre carrière. Toutefois, il est possible de débloquer l’épargne en cas de coups durs (chômage longue durée, maladie, décès du conjoint …). Et cerise sur le gâteau, vous pouvez également débloquer l’argent si vous souhaitez acquérir une résidence principale ! De quoi motiver les jeunes actifs à souscrire dans ce type d’enveloppe.

L’intérêt du PER passe aussi par la fiscalité. En effet, vous pouvez verser jusqu’à 10 % de vos revenus professionnels et les déduire de votre impôt sur le revenu (tiens, on n’a pas parlé de 10 % plusieurs fois dans cet article ?).

De plus, avec le PER, vous pouvez choisir une gestion pilotée pour votre épargne. Cela veut dire qu’en fonction de votre âge (et de votre profil investisseur), vous n’investirez pas de la même manière. Ainsi, l’investissement sera plus risqué à 30 ans, histoire d’effectuer de meilleures performances. Plus vous vous rapprocherez de la retraite, et plus votre investissement sera sécuritaire.

Le PER offre de nombreux atouts, qui ne sont pas cités ici. N’hésitez pas à lire notre article « Plan Epargne Retraite (PER), de bonnes nouvelles pour l’épargne-retraite grâce à la loi Pacte ! »

Le PEA

Le Plan Epargne en Actions (PEA) est destiné aux investisseurs aguerris. En effet, il permet d’investir sur des supports tels que des actions et des ETF. Vous pouvez également investir sur quelques OPCVM (FCP et SICAV), mais tous ne sont pas éligibles. Si vous avez un minimum de connaissances et que vous aimez le risque, vous pourrez atteindre des performances très attrayantes ! De plus, au bout de 8 ans d’ouverture, vous pourrez sortir votre épargne sans aucune fiscalité !

Sachez toutefois que le PEA est plafonné à 150 000 € (hors plus-values).

Si vous avez un profil de risque sécuritaire, inutile de vous intéresser à ce type de support.

Le compte-titres

Le compte-titres permet également d’investir en bourse, mais de manière plus souple. En effet, sur ce type de support, vous pouvez investir sur des actions et des ETF, mais aussi sur des obligations, des OPCVM (SICAV et FCP), des FIP et des FCPI. Néanmoins, le compte-titres n’offre pas d’avantages fiscaux comme le PEA.

Cela dit, contrairement au PEA, le compte-titres n’est pas plafonné.

 Compte-titres : investir en bourse même sans connaissance, c’est possible !

Comme nous venons de le voir, il existe différents supports d’investissement, avec plusieurs particularités. Sachez que vous pouvez parfaitement détenir chacun de ces supports, les deux derniers étant toutefois destinés aux investisseurs aimant le risque.

 

Si vous souhaitez commencer à épargner, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous. Le Conseiller en Gestion de Patrimoine le plus proche de chez vous vous recontactera afin de vous rencontrer !

 

(*) Net de frais de gestion du contrat et hors prélèvements sociaux. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

 

Pour aller plus loin :

 

Nous contacter
Besoin d'un conseil avisé ?

Besoin d'un conseil avisé ?

Contactez-nous et bénéficiez de l'expertise de nos conseillers. Prendre rendez-vous ?
Nos experts sont présents sur toute la France.
Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte. (contact)

Nous avons bien reçu votre demande de conseil.
Nous vous recontacterons sous 2 jours pour échanger avec vous sur vos besoins.

CONTINUER SUR LE SITE

Besoin d’un conseil avisé ?

Laissez-nous vos coordonnées
et bénéficiez de l'expertise de nos conseillers.
Prendre rendez-vous ?
Nos experts sont présents sur toute la France et au Luxembourg.

Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte.

Nous avons bien reçu votre demande de conseil.
Nous vous recontacterons sous 2 jours pour échanger avec vous sur vos besoins.

CONTINUER SUR LE SITE

Télécharger l'étude en complétant le formulaire

Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte.

Vous allez recevoir par e-mail le lien vous permettant de télécharger notre étude.

Nous vous remercions de votre confiance.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter 2 PopUp (form 4 intégré)
Envoi
Déjà abonné ? Cliquez-ici.