Les bases de l’investissement immobilier locatif

Les bases de l'investissement locatif

L’investissement en immobilier locatif est très intéressant de nos jours. En effet, celui-ci permet de développer votre patrimoine, de préparer votre retraite, d’obtenir des revenus complémentaires… Toutefois, comme tout investissement qui rapporte, l’investissement immobilier locatif ne se fait pas sans réflexion. Il est effectivement important de préparer ce type d’investissement en amont, pour ne pas le subir.

Comment réussir son investissement immobilier locatif ?

Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici quelques conseils que nous souhaitons vous donner :

1 – Ciblez votre investissement

Il est important de savoir vers quel type de projet immobilier vous souhaitez vous tourner. Souhaitez-vous un logement ancien ou neuf ? Souhaitez-vous faire de la location nue ou meublée ? Quelle surface vous intéresse ? Un 20 m² pour étudiant, une résidence familiale avec 4 chambres ou un logement spécialisé dans la colocation ? Pour finir, quel est votre budget maximal et quel effort d’épargne êtes-vous prêt à faire chaque mois ?

Toutes ces questions sont très importantes et vous permettront de trouver plus facilement le type de logement qui vous conviendra le mieux. Une location meublée demandera un investissement supplémentaire comparé à un logement nu par exemple. En effet, il faudra fournir un certain nombre d’équipements.

→ Location meublée : la check-list des meubles obligatoires

De la même manière, si vous décidez d’investir dans un logement pour étudiant, attendez-vous à devoir gérer plus d’administratif que pour un logement familial.

2 – Priorisez l’emplacement

On dit souvent que dans l’immobilier, l’essentiel, c’est l’emplacement. Et c’est plutôt vrai. Il est donc important de bien étudier le marché.  

  • Choisissez de préférence une ville dynamique, que ce soit économiquement ou de manière démographique. En effet, plus la ville attirera, plus vous trouverez facilement des locataires (ou des acheteurs si vous souhaitez vendre le bien au bout de quelques années) ;
  • Priorisez un quartier agréable, sécurisé, bien desservi et avec commerces de proximité ;
  • Faites attention à la demande locative, surtout dans les plus petites villes. En effet, certaines d’entre elles ont déjà énormément de bien locatifs vacants. Cela peut donc vouloir dire qu’il y a plus d’offres que de demandes. A l’inverse, certaines villes vendent beaucoup de biens immobiliers mais n’ont par contre que très peu de biens locatifs. Pourtant, tout le monde ne souhaite pas acheter (ou ne peut pas acheter). Dans ce cas-là, la ville peut être propice pour vous ! Petite astuce, pour étudier cette partie, aidez-vous du bon coin 😉.

3 – Renseignez-vous sur la fiscalité

La fiscalité sera différente si vous choisissez une location nue ou une location meublée. Il est donc judicieux de se renseigner au préalable, car cela va vous aidez à choisir le type de location vous souhaitez mettre en place. 

4 – Renseignez-vous sur les aides financières et/ou défiscalisantes

Il existe un bon nombre de dispositifs défiscalisants comme le Pinel, la loi Denormandie, la loi Girardin… Ces dispositifs sont un véritable tremplin pour investir dans l’immobilier, alors ne passez pas à côté. Avec le Pinel et la loi Denormandie par exemple, vous pouvez réduire vos impôts jusqu’à 21 % pour un engagement locatif de 12 ans !

Mais ce n’est pas tout ! Il existe également des aides financières comme l’éco-PTZ … L’éco-PTZ par exemple, permet de financer des travaux de rénovation énergétique. L’aide peut atteindre jusqu’à 30 000 €, et ce, jusqu’au 31 décembre 2021, donc informez-vous au plus vite !

Investissement locatif : choisir la loi Pinel ou Denormandie ?

Bon à savoir : Les aides financières et défiscalisantes ne sont pas les mêmes pour un logement neuf, ancien et pour une location meublée ou nue. Pensez à vous renseigner sur le sujet.

5 – Profitez de l’effet de levier du prêt immobilier

N’ayez pas peur de contracter un crédit immobilier, même sur 20 ans. Car plus la durée sera longue, moins vous aurez d’effort d’épargne à fournir. Prenons un exemple, vous souhaitez acquérir un bien d’une valeur de 100 000 €. Sur 15 ans, avec un taux à 2 %, vous devrez rembourser environ 640 € chaque mois. Sur 20 ans, avec le même taux, vous ne devrez rembourser qu’environ 500 €. Imaginons maintenant que vous souhaitiez mettre le loyer + les charges à 450 € par mois. Sur 15 ans, il faudra que vous fassiez un effort d’épargne de 140 € chaque mois. En passant à 20 ans, l’effort d’épargne baissera à 50 € ! Plutôt intéressant n’est-ce pas ?

Imaginons ensuite que vous ayez déjà des liquidités sur un compte épargne, une assurance-vie… Faites en sorte de ne pas vous en servir pour votre investissement immobilier. En effet, il est préférable de profiter de l’effet de levier du crédit immobilier, tout en continuant à faire fructifier vos liquidités. Ainsi, dans 20 ans, vous aurez une épargne beaucoup plus conséquente si celle-ci a été placée de manière intelligente, ainsi que des revenus complémentaires grâce à votre investissement immobilier !

Attention toutefois, ne soyez pas trop gourmand ! Car le but est de vous enrichir, pas de vous mettre en difficulté. Ne contractez pas un ou plusieurs crédits que vous ne serez pas capable de rembourser. Pensez bien qu’avec un investissement immobilier, vous pouvez aussi être amené à payer quelques réparations. Il faut donc bien prendre en compte ce genre de surprise. Un conseil, laissez-vous une marge de manœuvre pour investir plus sereinement !

→ N’hésitez pas à vous servir de notre simulateur de prêt immobilier, disponible sur « Le site de l’épargne », notre catalogue web de placements financiers et immobiliers.

6 – Choisissez bien votre locataire

Il est important de bien choisir votre locataire, car c’est avant tout lui qui payera votre crédit immobilier, du moins une partie. Et c’est aussi grâce à lui que vous percevrez des revenus complémentaires une fois le prêt terminé !

Ne négligez donc pas cette étape. Demandez donc systématiquement aux locataires potentiels leurs 3 derniers bulletins de salaire ainsi que leur contrat de travail. Ceux-ci n’ont pas de CDI ? Cela peut en effet arriver, mais ça ne veut certainement pas dire qu’ils ne sont pas de confiance. En effet, beaucoup de travailleurs sont intérimaires, saisonniers ou jeunes actifs, tout simplement ! Si vous préférez, demandez-leur un cautionnaire*.

Vous avez peur des impayés ? Vous pouvez parfaitement souscrire une assurance spéciale impayés. Certes, cela a un certain coût, mais cela diminue les risques. En effet, certaines assurances couvrent jusqu’à 90 000 € de créances et jusqu’à 10 000 € de détériorations. N’hésitez pas à comparer les différentes assurances.

De plus, une garantie loyers impayés peut intéresser votre banquier. En effet, celui-ci sera plus enclin à vous accorder un prêt immobilier. A l’heure où les banques sont frileuses, c’est loin d’être négligeable !

Certains locataires peuvent aussi bénéficier d’aides financières, comme la CAF par exemple. De plus, ces aides peuvent vous êtes versées directement si vous le souhaitez. Comme pour l’assurance loyers impayés, cela peut limiter les risques. 

* En tant que particulier, si vous souscrivez une assurance privée contre les impayés, vous pouvez demander une caution seulement si votre locataire est étudiant ou apprenti. En tant que personne morale, vous ne pouvez pas demander de caution si votre locataire est un étudiant qui bénéficie d’une bourse de l’enseignement supérieur.

7 – N’oubliez pas de diversifier vos investissements

L’immobilier locatif est un très bon investissement. Toutefois, celui-ci comporte forcément des risques, comme les impayés, les vacances… Il est donc primordial de diversifier vos investissements. Pour cela, différents placements financiers existent : placement en bourse, fonds structurés, OPCVM … Contactez un Conseiller en Gestion de Patrimoine pour savoir quels placements peuvent être intéressants pour vous. 

Bon à savoir

Si vous ne pouvez pas investir en direct par manque de moyens, intéressez-vous à la pierre-papier. C’est une manière d’investir facilement, sans contraintes de gestion et surtout c’est très accessible (à partir de quelques centaines d’euros) ! Et cerise sur le gâteau, la pierre-papier est finançable à crédit. Mais qu’est-ce que la pierre-papier ? C’est un type de placement immobilier qui regroupe des SCI, SCPI, OCPI… En gros, vous devenez associé d’une société de gestion en lui achetant des parts. Celle-ci s’occupe de trouver des biens immobiliers et de les mettre en location. Vous n’avez rien à gérer, car c’est la société de gestion elle-même qui s’occupe de tout. Vous percevez ensuite des revenus complémentaires potentiels, en échange de frais de gestion.

 

Vous souhaitez investir en immobilier mais vous avez besoin de conseils ? N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous. Le Conseiller en Gestion de Patrimoine le plus proche de chez vous vous recontactera afin de vous rencontrer !

Pour aller plus loin :

Nous contacter
Besoin d'un conseil avisé ?

Besoin d'un conseil avisé ?

Contactez-nous et bénéficiez de l'expertise de nos conseillers. Prendre rendez-vous ?
Nos experts sont présents sur toute la France.
Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte. (contact)

Nous avons bien reçu votre demande de conseil.
Nous vous recontacterons sous 2 jours pour échanger avec vous sur vos besoins.

CONTINUER SUR LE SITE

Besoin d’un conseil avisé ?

Laissez-nous vos coordonnées
et bénéficiez de l'expertise de nos conseillers.
Prendre rendez-vous ?
Nos experts sont présents sur toute la France et au Luxembourg.

Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte.

Nous avons bien reçu votre demande de conseil.
Nous vous recontacterons sous 2 jours pour échanger avec vous sur vos besoins.

CONTINUER SUR LE SITE

Télécharger l'étude en complétant le formulaire

Vous n’avez coché aucune case.
Confirmez-vous que vous ne souhaitez pas vous inscrire aux informations de Gestion & Patrimoine ?

* Champs obligatoires.

Envoi

Votre demande a bien été prise en compte.

Vous allez recevoir par e-mail le lien vous permettant de télécharger notre étude.

Nous vous remercions de votre confiance.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter 2 PopUp (form 4 intégré)
Envoi
Déjà abonné ? Cliquez-ici.